Retour au blog

Comptage des mots et SEO, mythe ou réalité ?

Combien de mots faut-il écrire pour se classer à la première place ? Quelle est la longueur optimale d’un texte pour le référencement ? Ces questions sont récurrentes lorsque l’on cherche à créer du contenu pour son site internet.

En finir avec les idées reçues

Selon un mythe profondément ancré, le nombre de mots aurait un impact sur le positionnement d’un site internet par les moteurs de recherche. En clair, plus un contenu serait long et mieux il serait classé par Google. Cette idée, parfois même diffusée par des professionnels du SEO, ne s’appuie pourtant sur aucun fondement factuel. Cette légende proviendrait en fait de la mauvaise interprétation de plusieurs études sur le comptage des mots.

Pour prendre un exemple concret, citons une étude de Backlinko, publiée en avril 2020. D’après elle, le “résultat moyen de la première place de Google contient 1 447 mots”. La tentation est alors forte d’en déduire que pour se classer dans les premières positions, il faut environ 1500 mots. Mais il s’agit là d’une surinterprétation de l’étude. D’autres paramètres, plus importants, entrent en effet en jeu.

Un contenu au service de l’utilisateur

Il est important de se rappeler que le texte d’une page doit être là pour aider le visiteur humain, et non un robot de recherche. La longueur de la page doit être suffisante pour  permettre à l’utilisateur d’atteindre ses objectifs. Il doit pouvoir obtenir rapidement la réponse à une question, avoir une explication approfondie d’un sujet ou bien  simplement connaître les caractéristiques d’un produit.

Les besoins des utilisateurs doivent toujours prévaloir sur le nombre de mots. Les moteurs de recherche classeront les pages qui répondent le mieux à la requête d’un visiteur et non celles qui ont le plus gros volume de mots. En résumé, la qualité prime toujours sur la quantité. Pour avoir une longueur d’avance, il ne suffit pas d’écrire plus que votre concurrent mais d’être plus pertinent.

Si les pages les mieux classées par Google sont généralement assez longues, c’est donc avant tout parce qu’elles permettent d’obtenir des réponses plus complètes pour l’utilisateur. Il est également vrai que les pages ayant plus de contenu sont plus souvent partagées et associées à des liens.

Ne pas en faire trop …

Le contenu d’une page doit être le plus complet possible afin de répondre au mieux aux attentes des utilisateurs. Toutefois, complet ne veut pas dire long. Rédiger un texte interminable nuit à son contenu et donc à son classement par les moteurs de recherche. En voulant faire trop long, vous risquez de vous répéter, de diluer votre propos et de vous éloigner des mots-clés sur lesquels vous devez vous positionner. Cela rend également la lecture plus difficile voir désagréable pour l’utilisateur.

Bien cerner l’objectif de la page

Afin de produire un texte adapté en terme de contenu mais aussi de longueur, il est important de bien cerner la nature et l’objectif de la page en question. S’agit-il d’une page d’information ? A-t-elle été conçue pour rediriger les visiteurs sur les autres pages du site ? S’agit-il d’une page transactionnelle ? Savoir répondre à ces questions vous permettra d’ajuster la taille et le contenu de l’article pour qu’il puisse satisfaire rapidement les intentions de l’utilisateur.

Ne pas gêner les conversions

Attention à ne pas noyer de texte les pages qui visent à déclencher une conversion. Il peut en effet être déroutant pour un utilisateur d’avoir trop de texte pour une page de catégorie de produit. Afin d’aider le visiteur à effectuer une action ou une vente, il faut lui proposer une page claire, concise et simple d’utilisation.

Contactez nous pour faire le point sur votre stratégie de contenu !

Consultant SEO depuis plus de 8 ans et Fondateur de l’agence Ki-Noz, agence 100% SEO à rennes