Retour au blog

La réécriture des méta descriptions par Google

Une étude réalisée par Portent nous révèle que la majorité du temps, à hauteur de 70%, les méta descriptions sont réécrites par Google.

L’étude s’appuie sur les résultats d’une liste de 30 000 mots clés. Elle s’est portée sur les résultats de recherche sur ordinateur ainsi que sur mobile. Le résultat a été le suivant : le taux de réécriture des méta descriptions par Google pour les ordinateurs s’élève à 68%, contre 71% pour mobile.

On peut donc en déduire que ce n’est que dans environ 30% des cas que Google autorisera à afficher la méta description propre aux pages.

Mais qu’est ce qui fait que ces méta descriptions sont réécrites et quels sont les cas les plus susceptibles de se voir imposer une réécriture ?

Avant toute chose, commençons tout d’abord par définir ce qu’est une méta description.

Définition : méta description

La méta description est une balise HTML, elle va fournir un résumé du contenu de la page au moteur de recherche qu’il va ensuite afficher dans ses résultats de recherche.

La méta description va permettre à l’internaute de savoir vers quoi la page sur laquelle il va cliquer va l’emmener, quel contenu il va avoir en accédant à cette page. Elle peut ainsi être orientée par son rédacteur pour afficher des informations qui amélioreront le taux de clic (prix, disponibilité, avantage concurrentiel, expertise etc.).

Pourquoi Google réécrit-il les méta descriptions ?

John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google a énuméré les raisons les plus probables pour lesquelles une réécriture des méta descriptions pourrait avoir lieu :

  • La méta description n’est pas utile ou pertinente (description générique, suite de mots clés etc.).
  • La méta description est dupliquée sur plusieurs pages.
  • La méta description ne correspond pas à ce que l’utilisateur recherche.

Taux de réécriture par volume de recherche

L’étude menée montre qu’en fonction du volume de recherche une méta description aura plus ou moins de chance d’être réécrite.

Plus le volume de recherche d’un mot clé est élevé, moins la réécriture de sa méta description par Google aura de chance d’être occasionnée. Ce qui signifie à l’inverse que moins une requête est recherchée, plus sa méta description a des chances d’être réécrite par Google.

Un mot clé générant beaucoup de volume de recherche bénéficiera en théorie de plus de soin apporté pour sa méta description, à l’inverse donc pour un mot clé longue traine générant peu de recherche (Google préférera donc mettre sa propre méta description).

Taux de réécriture de la première page

Le taux de réécriture varie également en fonction de la position dans la première page de résultat Google. Lorsqu’une page est positionnée entre la 4ème et 6ème place celle-ci a plus de chance de voir sa méta description être réécrite par Google.

La longueur d’affichage des méta descriptions

Les méta description ont une longueur d’affichage pouvant varier en fonction de plusieurs critères :

  • Bureau : L’étude a montré que les caractères affichés sont compris en moyenne entre 156 et 165. Par ailleurs ce nombre descend à environ 142 si une date est affichée dans l’extrait du code.

Avec la réécriture de Google la méta description est comprise entre 160 et 167 caractères. En prenant en compte les dates on est dans une fourchette de 147 à 149 caractères.

  • Mobile : Quant au mobile, les méta descriptions sont plus courtes comparés aux ordinateurs. Les caractères affichés sont compris entre 118 et 121.

Si on prend en compte les extraits avec date de publication la longueur d’affichage se situe entre 95 et 105 caractères .

On peut noter également que lorsque Google réécrit une méta description, il s’accorde un peu plus d’espace que ce que nous pouvons faire par nous même. Par exemple, lorsque Google réécrit la méta description pour une page sur ordinateur, la plage est comprise entre 160 et 167 caractères contre, rappelons le, 156 à 165 pour une méta description faite par nos soins.

Conseils pour conserver sa méta description

Maintenant que l’on sait que Google réécrit les méta descriptions la plupart du temps, que faire pour éviter ça ? Voici quelques conseils qui vous aideront à conserver votre méta description :

  • Garder une longueur de 150 à 160 caractères pour les méta descriptions de pages
  • Avoir une longueur entre 138 et 148 caractères pour les articles de blogs et autres pages avec des dates de publication.
  • Avoir la partie la plus importante de sa méta description dans les 100 premiers caractères pour les mobiles (car les extraits avec des dates sont coupés après 105 caractères sur mobile).

Conclusion 

Nous venons de voir dans quels cas la méta description pouvait être amenée à être réécrite par Google et nous allons conclure cet article sur les critères généraux fournis par John Mueller à connaître lors de l’écriture d’une méta description :

  • Pensez bien à écrire les méta descriptions uniques pour chaque page (évitez les duplications)
  • Faites une longueur raisonnable afin qu’elle tienne dans un extrait de résultat de recherche (il faut donc qu’elle soit suffisamment courte).
  • La méta description doit correspondre à ce que les utilisateurs recherchent lorsqu’ils accèdent à la page en question.

Pour plus d’informations détaillées vous pouvez consultez l’étude complète ici.

Consultant SEO depuis plus de 8 ans et Fondateur de l’agence Ki-Noz, agence 100% SEO à rennes