Retour au blog

Les bonnes pratiques pour remonter en “Featured Snippet” sur Google

Qu’est-ce qu’un featured snippet ?

À l’origine un featured snippet est un extrait de code source en programmation informatique.

Un featured snippet est un résumé fournissant une réponse, généralement de deux à trois phrases, à une requête d’un utilisateur.

Le featured snippet apparaît en haut de la page de Google, en première position, ce qui peut donc générer plus de trafic pour une page.

Les différents types de featured snippets

Il existe plusieurs types de featured snippets :

  • On a tout d’abord le paragraphe, qui est constitué de 2 ou 3 phrases, elle est extraite d’un élément HTML <p> , ce type de featured snippet est le plus répandu.
  • Ensuite, nous avons la liste, extraite généralement d’un élément HTML <ol> ou <ul>
  • Enfin, nous avons la table : il s’agit d’une table d’information extraite d’un élément HTML <table> , ces types de featured snippet sont ceux qu’on retrouve le moins souvent.

Comment optimiser son featured snippet

Ajouter un en-tête « Qu’est ce que »

Premièrement, afin d’optimiser vos featured snippet il peut être judicieux d’ajouter une balise d’en-tête « Qu’est ce que [Mots clé] » . Cela permettrait d’envoyer des signaux à Google en lui disant que le texte qui suit pourrait potentiellement être utilisé pour l’extrait en vedette.

Dans l’idéal , il faudrait inclure cette balise en haut de page, un bon endroit pour l’inclure serait par exemple après le paragraphe d’introduction.

Utiliser le mot « est » dans votre structure de phrase

Il est important d’utiliser le mot « est » lors de la toute première phrase de votre featured snippet. Cela devrait ressembler à ça « [Mot clé] est … ».

Voici quelques exemples afin d’être plus précis :

  • Le référencement est l’action de référencer, c’est-à-dire mentionner quelque chose ou y faire référence.
  • Un snippet est un terme de programmation informatique désignant une petite portion réutilisable de code source ou de texte.
  • Le White Hat SEO est un ensemble de pratiques de référencement naturel et d’optimisation respectueuses des recommandations officielles de Google, le leader de la recherche sur internet.

Le fait d’avoir cette structure de phrase permettra d’avoir plus de chance pour que Google l’utilise comme featured snippet.

Avoir une limite de 2-3 phrases lors de l’écriture de son featured snippet

Le contenu que vous essaierez de résumer doit tenir dans une limite de 2 à 3 phrases, cela signifie donc qu’il faudra être clair et concis, autant que possible.

Un bon exemple de démarche à suivre est le suivant :

  • Définir le sujet dans la première phrase
  • Décrire quelques faits incontournables dans les phrases suivantes.
  • Être précis et éviter les phrases superflues

Avoir un contenu correspondant au format du featured snippet

Vu qu’il existe plusieurs types de featured snippets, il faut donc que leurs contenus soient adaptés.

Comme nous l’avons dit plus tôt les 3 types de featured snippets sont : Les paragraphes, les listes et les tables.

Ainsi, admettons qu’un de vos paragraphes apparaisse en featured snippet pour le terme que vous souhaitez optimiser. Il faudra faire un texte concis reprenant les bonnes méthodes que l’on a décrites juste avant afin de bien optimiser l’extrait.

Ne jamais utiliser son nom de marque dans le texte du featured snippet

Les featured snippets sont utilisés pour alimenter la recherche vocale, des appareils comme Google Home liront le contenu de l’extrait présenté directement aux utilisateurs. Ainsi le contenu doit être compréhensible et ne pas dérouter l’utilisateur.

Prenons un exemple : admettons que l’entreprise Joker, vendant des jus d’orange, a un featured snippet pour la phrase « les bienfaits du jus d’orange pour la santé ».

Celui-ci ressemblerait à ça : « Les jus d’orange Joker ont une forte concentration en vitamine C et possèdent… »

En utilisant son nom de marque plutôt qu’un langage général, l’utilisateur n’aura pas forcément réponse à sa question puisqu’il souhaitait savoir les bienfaits du jus d’orange EN GENERAL et non pour une marque spécifique.

En ayant un langage général, le contenu aura plus de chance de devenir un featured snippet, pour rester sur l’exemple des jus d’orange, cela devrait ressembler plutôt à ça : « Les jus d’orange ont une forte concentration en vitamine C et possèdent… »

Ne pas employer de langue à la première personne

Cette pratique rejoint celle que nous venons juste de voir à l’instant.

Comme les featured snippets sont parfois utilisés en recherche vocale, le fait d’utiliser des tournures de phrases plus personnelles pourrait créer la confusion pour l’utilisateur.

Reprenons l’exemple des jus d’oranges, si l’extrait était « Nos jus d’orange ont une forte concentration en vitamine C et possèdent… » , dans ce cas, l’utilisateur ayant utilisé la recherche vocale ne sait pas à qui le « nous » fait référence. Encore une fois, les informations reçues ne sont pas générales et pourraient s’appliquer seulement pour un produit ou type de produit.

Prioriser les pages où vous êtes le mieux classés

Une étude précédente menée par Ahref a démontré que le classement impactait les chances de recevoir un extrait en vedette, ainsi plus votre classement est bon plus vous aurez de chances de pouvoir avoir un extrait en vedette.

L’étude d’Ahref (disponible en cliquant sur le lien ci-dessus) montrait qu’être classé en première position octroyait 30,9% de chances de recevoir un featured snippet, contre 23,5% et 15,9% de chances pour la 2ème et 3ème place.

Conclusion

Ainsi avec toutes ces pratiques en tête, vous savez tout de l’optimisation des featured snippet.

Pensez à bien utiliser le « est » au début de vos phrases et de surtout bien définir votre sujet avec un court paragraphe de 2 à 3 phrases. Si vous suivez bien toutes les démarches décrites dans cet article, vos chances de recevoir des featured snippets devraient augmenter considérablement.

Consultant SEO depuis plus de 8 ans et Fondateur de l’agence Ki-Noz, agence 100% SEO à rennes