Retour au blog

L’impact des pages non indexées sur votre ranking en 2021

Google a récemment affirmé que les pages non indexées peuvent toujours être utilisées par les robots afin d’évaluer les ‘Core Web Vitals’ d’un site internet, qui deviendront bientôt des facteurs de classement de recherche.

En d’autres termes, les pages exclues de l’index de recherche de Google pourraient bientôt être utilisées pour évaluer un ensemble de mesures ayant un impact sur les classements de recherche.

Cette annonce de Google peut sans doute inquiétée les référenceurs et les propriétaires de sites. Nous allons donc vous apporter les informations récentes à ce sujet annoncé par Google dans cet article.

Qu’est-ce que les éléments vitaux du web ?

Au fil des années, Google a fourni un grand nombre d’outils pour mesurer les performances des sites web. La multitude de ces outils a fini par rebuter certains développeurs, tandis que d’autres s’en sont fait une nouvelle corde à leur arc en devenant de vrais experts.

Aujourd’hui, l’initiative « Web Vitals » est née, elle vise à simplifier le tout et aider les sites à se concentrer sur les paramètres les plus importants, intitulés les « Core Webs Vitals » pour « Signaux web essentiels ».

De plus, ces critères auront pour objectif d’inciter les propriétaires de site web à soigner l’UX proposée aux internautes. Ils permettent de mesurer l’expérience utilisateur (SXO).

Voici les éléments intégrants l’UX :

  • Utilisé : Une sélection stratégique des informations et des fonctionnalités nécessaires au site
  • Utilisabilité : Une navigation ergonomique et intuitive
  • Adaptabilité : Un design responsive qui s’adapte aux différents supports technologiques de consultation
  • Accessibilité : Un positionnement optimal sur les moteurs de recherche grâce à un travail de référencement
  • Crédibilité : Un aspect et une organisation qui correspond à ‘image de marque et qui inspirent la confiance des internautes
  • Efficacité : Des informations structurées et faciles à trouver

Comment Google choisit les groupes de pages utilisés pour calculer Core Web vitals ?

Google prend un groupe de pages, les analyses et utilise les données pour calculer le Core Web Vitals représentatif de l’ensemble du site.

C’est ainsi que Google parvient aux données structurées dans la Search Console, et la même méthode d’évaluation sera utilisée lorsque le facteur de classement Web Vitals sera déployé l’année prochaine.

Core Web Vitals comptera aussi pour les pages non indexées et les éléments bloqués dans le fichier robots.txt.

Il faut s’attendre à ce que Google puisse saisir n’importe quelle URL pour évaluer les Webs Vitals d’un site. Cela peut donc être inquiétant pour les sites ayant des pages lentes qui ne sont pas indexées.

Même si ces pages sont exclues des résultats de recherche, les pages lentes peuvent toujours faire planter le site et donc obtenir une mauvaise évaluation de Google.

Pourquoi les pages non indexées sont prises en compte pour les sites Web vitaux ?

Selon Mueller, les Core Web Vitals sont conçus pour mesurer l’expérience utilisateur.

Les pages non indexées sont toujours accessibles aux utilisateurs  donc elles font toujours partie du site internet et doivent dans ces cas-là être incluses dans l’évaluation globale.

Cependant, John Mueller ne sait pas comment la Search Console choisit les pages à évaluer pour le moment.

Existe-t-il une façon d’exclure des pages de l’évaluation Core Web Vitals ?

La question que l’on peut se poser suite à l’annonce de Google : Existe-t-il une façon de garantir que des pages particulières ne soient pas utilisées pour l’évaluation Core Web Vitals ?

John Mueller a déclaré qu’il n’avait pas de bonnes réponses pour le moment, car cela est encore trop récent. Il affirme cependant qu’en général, Google a tendance à trier les pages en groupe en fonction de l’URL et du contenu de la page.

Il peut donc être utile d’utiliser des dossiers pour indiquer à Google quelles pages doivent être reconnues en tant que groupe.

Si vous voulez donc que certaines pages soient ensemble, il faut veiller que celles-ci détiennent une URL commune pour faire comprendre à Google ce regroupement afin de diviser le contenu proprement. Mais John Mueller à préciser que Google pourrait peut-être les traiter individuellement en ce qui concerne le Core Web Vitals.

L’utilisation des données limitées pour l’évaluation des éléments essentiels

John Mueller a apporté des précisions sur l’utilisation des données limitées. Il est possible parfois que Google ne détienne pas beaucoup de données pour certains sites.

Dans ce cas, le regroupement des pages par structure d’URL peut n’avoir aucun effet sur celles qui sont choisies en tant que groupe.

Plus d’informations sur le regroupement de pages pourraient être disponibles ultérieurement, car l’annonce est encore récente.

Conclusion

Bien que les précisions par rapport au Core Web Vitals soit récente il faut tout de même les prendre en compte afin d’éviter toutes pénalités vis-à-vis de Google. Ne négligez pas vos pages non indexées par rapport aux éléments de l’expérience utilisateur.

Avec le temps, nous pourrons probablement avoir un peu plus d’informations à ce sujet.