Retour au blog
filtres et facettes SEO

Navigation à facettes : les meilleures pratiques SEO

Lorsqu’il s’agit de grands sites, comme les sites de e-commerce comptant des milliers et des milliers de pages, l’importance des choses comme le budget d’exploration (budget crawl) ne peut être sous-estimée.

La construction d’un site avec une architecture organisée et une stratégie de liens internes intelligente est la clé pour ces types de sites.

Cependant, faire cela correctement implique souvent de nouveaux défis lorsqu’on essaie d’accommoder les divers attributs qui sont un thème commun avec le commerce électronique (tailles, couleurs, gammes de prix, etc.).

La navigation à facettes peut aider à résoudre ces défis sur les grands sites Web.

Cependant, elle doit être bien pensée et exécutée correctement pour que les utilisateurs et les robots des moteurs de recherche restent satisfaits.

Nous allons voir dans cet article les meilleures pratiques, les avantages ainsi les désavantages et les règles de gestion afin de gérer les URLs filtrées.

Qu’est-ce que la navigation à facettes ?


Pour commencer, plongeons dans ce qu’est réellement la navigation à facettes.

La navigation à facettes est, dans la plupart des cas, située sur les barres latérales d’un site de commerce électronique et comporte de multiples catégories, fichiers et facettes.

Elle permet essentiellement aux gens de personnaliser leur recherche en fonction de ce qu’ils recherchent sur le site. C’est une grande aide pour l’internaute.

Par exemple, un visiteur peut vouloir un gilet violet, de taille moyenne, avec une bordure noire. Grâce à la navigation à facettes, il pourra “cocher” les spécificités de son produit.

Les facettes sont des catégories indexées qui permettent de réduire la liste des productions et fonctionnent également comme une extension des catégories principales d’un site. Ainsi, chaque clic de l’internaute sélectionnant une spécificité du porduit provoquera une nouvelle URL différente.

Les facettes, dans leur meilleure forme, devraient idéalement fournir une valeur unique pour chaque sélection et, comme elles sont indexées, chacune sur un site devrait envoyer des signaux de pertinence aux moteurs de recherche en s’assurant que tous les attributs critiques apparaissent dans le contenu de la page.

Les filtres sont utilisés pour trier les éléments avec une page de listes.

Bien que l’utilisateur puisse l’utiliser pour restreindre ce qu’il recherche, le contenu réel de la page reste le même.

Cela peut potentiellement conduire à ce que plusieurs URLs créent du contenu en double, ce qui est un problème pour le référencement.

Les points positifs

Si la navigation à facettes est implémentée correctement sur un site internet, elle peut être très bénéfique. Voici les principaux avantages :

  • Accroître sa visibilité SEO

Le moteur à facettes génère autant de pages qu’il y a de combinaisons de critères possibles. Ces pages créés vont donc se positionner sur des expressions parfois très précises ce qui permet de se positionner sur des recherches de longue traîne. Il est donc intéréssant d’ouvrir des facettes pour cibler des requêtes précises avec des volumes de recherche élevée et avoir plus de pages pour le SEO.

  • Guider l’internaute

En plus de proposer une architecture de site logique, la navigation à facette permet aussi aux utilisateurs de touver rapidement le(s) produit(s) qu’ils recherchent. Cela est bénéfique pour l’expérience utilisateur qui joue un rôle très important dans le référencement aujourd’hui.

  • Des pages plus rapidement accessibles

En référencement, tout comme pour l’expérience utilisateur, si un site comprend trop de pages profondes, c’est à dire nécéssitant plus de 3 clics pour y accéder est un inconvénient pour l’utilisateur mais aussi pour le robot Google. En effet, si une page est trop profonde, l’internaute va rapidement quitter votre site car il sera découragé. Pour le robot de Google, il ne paviendra pas à crawler l’entièreté de vos pages.

La navigation à facettes permet donc de réduire la profondeur des pages, mais également d’éviter les paginations importantes.

Les points négatifs

Pour un site détenant des centaines de produits, il peut générer énormément de combinaisons avec les couleurs, les tailles etc. Si toutes ces pages s’indexes, votre site va rapidement se retrouver avec des milliers de pages qui ont très peu de valeur ajoutée.

Il y a quelques problèmes potentiels que la navigation à facettes peut créer et qui peuvent affecter négativement le référencement. Les quatres principaux problèmes se résument à :

  • Duplication du contenu :

Un contenu dupliqué est un contenu identique que l’ont peut trouver sur deux ou plusieurs URLs différentes. La duplication de contenu est nocif pour le référencement

  • Budget de crawl gaspillé :

Un nombre important de liens non indexables dans une structure de site entraînera forcément un gaspillage du Crawl (même si à termes ces liens seront moins crawlés). Afin de vous assurer que les robots des moteurs de recherche ne gaspillent pas leur précieux budget d’exploration sur des pages qui n’ont que peu ou pas de valeur, vous devez prendre certaines mesures. Cela commence par empêcher les robots des moteurs de recherche d’explorer certaines facettes multi-sélectionnées, telles que la ” couleur ” ou la ” taille “.

  • La dilution de l’équité des liens :

Un grand nombre de liens non crawlables au sein d’une structure de site n’est pas optimal pour la répartition de la popularité interne (PageRank interne). Au fur et à mesure que différents paramètres sont créés, ils peuvent rapidement se multiplier. Le nombre de contenus incroyablement liés continue d’augmenter de manière significative et différents liens peuvent aller vers toutes ces différentes versions d’une page, ce qui peut diluer l’équité des liens, et donc affecter la capacité de classement de la page.

  • Risque de spider traps :

Un spider trap (piège à robots) correspond à la création d’un très grand nombre d’URLs empêchant l’exploration correcte d’un site. Comme la navigation à facettes permet de créer un nombre de combinaisons importantes, elle peut facilement entraîner un piège à robots si elle n’est pas gérée correctement.

Les solutions pour résoudre les problèmes de navigation à facettes

Lorsque vous essayez de déterminer comment résoudre cette énigme de navigation à facettes, il existe quelques solutions qui peuvent être mises en œuvre. Laquelle utiliser, cependant, dépendra fortement des parties du site qui doivent être indexées.

Noindex

Des balises Noindex peuvent être implémentées pour informer les robots des pages à ne pas inclure dans l’index. Cette méthode supprimera des pages de l’index, cependant, il y aura toujours un budget d’exploration dépensé pour elles et l’équité des liens qui est diluée.

Par exemple, si vous souhaitez inclure une page pour les ” pulls rouges ” dans l’index, mais que vous ne voulez pas que les ” pulls rouges de moins de 50 $ ” figurent dans l’index, alors une balise noindex au second résultat l’exclura.

Les robots seraient quand même capables de trouver et d’explorer la page, et cela entraîne un gaspillage du budget d’exploration.

Robots.txt

Une interdiction peut être appliquée pour certaines sections d’un site.

L’avantage de cette solution est qu’elle est rapide et personnalisable.

Cependant, le disallow n’est qu’une directive pour Google, et ils n’ont pas à s’y conformer.

De plus, l’équité des liens peut être entravée pour les différentes parties du site.

Par exemple, nous pourrions interdire les chandails rouges de moins de 50 $ dans le fichier des robots, en indiquant à Google de ne pas visiter une page dont le paramètre est >50 $. Cependant, s’il existait des liens de suivi pointant vers une URL avec ce paramètre, Google pourrait toujours l’indexer.

Canonicalisation

Les balises canoniques vous permettent d’indiquer à Google qu’un groupe de pages similaires a une version préférée.

L’équité des liens peut être consolidée dans la page préférée choisie en utilisant cette méthode. Cependant, le budget de crawl sera toujours gaspillé.

Les balises canoniques peuvent également être ignorées par les moteurs de recherche, cette solution doit donc être utilisée avec une autre.

Par exemple, /red-sweaters?under-50/ pourrait avoir l’URL canonique définie comme /red-sweaters/. Google attribuerait l’autorité et l’équité de lien à la page canonicalisée, mais le budget d’exploration serait toujours gaspillé.

AJAX

Lorsqu’il s’agit d’utiliser AJAX pour résoudre des problèmes de navigation à facettes, le principal avantage positif est qu’une nouvelle URL différente n’est pas générée lorsqu’un visiteur visite une page et sélectionne un filtre.

Le client JavaScript hébergé prend en charge l’ensemble du processus. Aucun service web

Pour que cette méthode soit efficace, il est nécessaire qu’un chemin d’exploration soit accessible aux pages particulières qui sont importantes pour obtenir un classement.

La méthode pushState de l’API d’historique HTML5 et la configuration du serveur qui répond à ces requêtes avec un rendu HTML côté serveur peuvent aider à assurer qu’AJAX peut pleinement faire fonctionner sa magie et maintenir le référencement dans un état sain.

La Search Console de Google devrait idéalement être une option de dernier recours.

Il s’agit d’une solution temporaire décente pendant que des ajustements sont apportés à la navigation. C’est parce qu’elle n’indique à Google que la façon dont un site doit être parcouru, au lieu de corriger le problème.

En accédant à l’outil de paramétrage des URL dans la Console de recherche Google, vous pouvez choisir l’effet de chaque paramètre sur la page et la manière dont Google doit traiter ces pages.

Autres moyens de tirer le meilleur parti de la navigation par facettes

  • Implémenter la pagination avec rel=”next” et rel=”prev” afin de regrouper les propriétés d’indexation, des pages à une série dans son ensemble.
  • Chaque page doit avoir un lien vers les pages enfants et parent. Ceci peut être fait avec des miettes de pain.
  • Utilisez un ordonnancement rigoureux des facettes des URL afin d’éviter les problèmes de duplication.
  • Empêcher les clics lorsqu’aucun élément n’est présent pour le filtre.
  • N’utilisez que des URL canoniques dans les sitemaps.
  • Les facettes devraient toujours être présentées de manière unifiée et logique (c’est-à-dire dans l’ordre alphabétique).
  • Ne comptez pas uniquement sur un “correctif” s’il ne prend pas en charge l’indexation, la dilution des liens et le crawl. Par exemple, les balises noindex et nofollow n’aident pas à établir le budget d’un crawl. Il en va de même pour la configuration des paramètres dans la Google Search Console.
  • Si une combinaison particulière de facettes reçoit un bon trafic, envisagez d’autoriser l’indexation.

Conclusion

Bien que la navigation par facettes puisse être excellente pour UX, elle peut causer une multitude de problèmes pour le référencement.

Le contenu en double, le budget d’exploration gaspillé et la dilution de l’équité des liens peuvent tous causer de graves problèmes sur un site.

Il est crucial de planifier soigneusement et de mettre en œuvre les méthodes nécessaires disponibles afin d’éviter de nombreux problèmes à l’avenir quand il s’agit de la navigation par facettes.

Consultant SEO depuis plus de 8 ans et Fondateur de l’agence Ki-Noz, agence 100% SEO à rennes